Je n'ai rien contre les Américains (enfin, pas plus que contre les autres peuplades), mais j'en ai marre d'entendre de l'anglais dans 95 % du contenu audiovisuel que je consomme. Alors quand arrive une série en langue exotique, je saute dessus. Et Undercover, c'est le summum de l'exotisme. Pensez donc, des gens qui jactent flamand sur mon Netflix, c'était une première pour moi. Passée l'extase d'entendre leur étonnant dialecte – c'est beau, c'est guttural –, Undercover est une excellente série. Elle compense quelques clichés (le flic qui ne voit pas assez sa famille car il est obsédé par son affaire, pitié, faut arrêter) avec un scénario solide, des situations bien amenées et surtout des lieux, des paysages, des acteurs et des actrices que je n'avais pas déjà aperçus cinquante fois. Si vous voulez de la fraîcheur et de l'originalité dans votre catalogue de série policière, vous ne serez pas déçu.