À l'origine, SPAD.neXt a été développé pour pallier les drivers limités des panneaux Logitech G Flight (anciennement Saitek, ils ont été rachetés depuis) dédiés aux simulateurs de vol.

Si vous avez un de ces périphériques qui traîne dans un tiroir, ressortez-le : vous pourrez le programmer pour faire plein de choses sur Flight Simulator (chaque bitoniau, chaque axe, chaque bouton est programmable via SimConnect ou FSUIPC) et même vous en servir de modules de contrôle annexes à votre clavier. Vous voulez par exemple que la roulette de trim gère le volume sonore de Windows ou le zoom sur votre logiciel de dessin ? Ça se bricole sans problème. Au fil des versions SPAD.neXt s'est enrichi et permet aujourd'hui de programmer n'importe quel joystick, avec une souplesse et des possibilités largement supérieures à ce que les jeux permettent en standard. Je m'en sers désormais pour gérer tous les boutons dans mes simulateurs de vol, car je peux y coller des macros ou encore modifier leur fonction selon la durée de la pression. Seul défaut de ce très puissant programmateur universel de joystick : il est payant – et assez cher, du haut de ses 24 euros –, avec un an de mises à jour gratuites. Utilisez donc la version d'essai de 14 jours avant de vous décider à raquer.