Bienvenue dans My Summer Car. Alors voilà, vous êtes finlandais. Vous habitez au bord d'un lac dans une petite maisonnette au milieu des champs. Et votre but dans la vie semble être de retaper une voiture en ruine, jour après jour, tout en évitant de mourir de faim, de soif et en urinant régulièrement. Ça, mon bon monsieur, c'est du vrai concept de jeu indé expérimental. J'imagine mal Activision engager 80 millions d'euros sur un pitch pareil. My Summer Car peut néanmoins se décortiquer en deux morceaux familiers. D'abord de l'exploration : vous roulez en van dans la campagne environnante en essayant de trouver une boutique pour vous ravitailler en bouffe et en bière. Puis du bricolage automobile, le défi principal du jeu étant de remonter une épave de bagnole, un peu comme dans une version trash de Car Mechanic Simulator.