Cthulhu Wars est imposant. Sa boîte haute, large et lourde pourrait semer le chaos dans vos espaces de rangement si bien ordonnés. C’est qu’il y en a du matériel, là-dedans… À commencer par les quelque 70 figurines, dont les plus grandes atteignent 18 cm, format que l’on rencontre plus souvent au sex-shop du coin que dans les boîtes de jeux de plateau. C’est « fat » comme disent les Américains, qui en connaissent un rayon en matière de surcharge pondérale, tout comme ce projet né sur Kickstarter qui a réussi à lever près d’un million et demi de dollars en 2013, et dont la version française est arrivée à la fin de l’année dernière. Cette guerre mondiale entre Grands Anciens, c’est le bébé de Sandy Petersen, à qui l’on doit le célèbre jeu de rôles L’Appel de Cthulhu. Son jeu de plateau voit s’affronter quatre factions : Cthulhu, forcément, Shub-Niggurath, Nyarlathotep et le Signe jaune (Hastur et le Roi en jaune), chacune luttant sur la carte du monde pour contrôler le plus de portails possible et ainsi avancer sur l’échelle de l’apocalypse qui déterminera quel Grand Ancien pourra s’attribuer le mérite du saccage de la planète.