Notre avocat Grand Maître B. vous répondrait avec un ricanement cruel que vous n’avez acheté qu’une licence, dont les termes – que vous n’avez probablement pas lus, fou que vous êtes – autorisent vraisemblablement l’éditeur à stopper votre accès au jeu à peu près comme bon lui semble. Mais ce n’est pas l’aspect légal qui m’intéresse ici.
Tout est parti d’un petit accident industriel vidéoludique il y a deux mois. Dans un message en français daté du 11 juillet, Ubisoft annonçait sur Steam qu’il mettrait fin à « la période d'accès anticipé de Might & Magic : Showdown » au 31 juillet 2017, que Might & Magic: Showdown serait retiré du magasin et qu’il deviendrait inaccessible pour ceux qui ont acheté « la licence d’accès anticipé » (oui, eux aussi ils ont un avocat). Faites bien attention aux termes exacts employés dans le message : à aucun moment Ubisoft n’indique que le projet lui-même est annulé, ou d’ailleurs qu’il ne l’est pas. Tout est soigneusement rédigé pour séparer l’accès anticipé du jeu lui-même (ou projet de jeu). Ce qui aboutit à une phrase de conclusion stupéfiante : « Nous rembourserons intégralement ceux qui l'estiment justifié jusqu'au 31 juillet 2017. »