Je suis devenu incollable sur les diagnostics. Vertiges, nausées et pulsations cardiaques irrégulières ? Paf : analyse de sang, cholestérol probable. Souffle court et douleurs dans la poitrine ? Bim : surveillance respiratoire pour détecter un pneumothorax. Allez savoir, c'est peut-être du gros n'importe quoi, mais je pourrais le déclamer avec tant d'aplomb que je convaincrais n'importe quelle âme en détresse de me donner sa carte vitale et vingt-trois euros. Bio Inc. Redemption est un aimable passe-temps sur fond de traitement médical, clairement inspiré par Plague Inc., où l'on doit, selon le mode de jeu choisi, soigner ou faire passer de vie à trépas un patient. Prenez-en un à sauver, renommez-le si vous voulez (mes trois premiers, je les ai appelés Soldat Ryan, Willy et Le Système de retraite par répartition) et en fonction des symptômes, commencez par lancer des examens pour identifier les pathologies. Oui : « les ». Il faut croire que les patients de Bio Inc. sont revenus de Fukushima pour se baigner dans la Seine et déguster un kebab à moins de trois euros avant de frapper à votre porte. Vous voilà à jongler entre examens supplémentaires, traitements, amélioration de l'hygiène de vie et, en cas d'urgence, une greffe d'organe pour gagner un peu de temps.