Un simple coup d'œil aux images de Hand of the Gods (le nouveau nom de Smite Tactics, donc) et on pourrait croire qu'il n'a guère évolué : il s'agit toujours d'un jeu de cartes à collectionner proposant des duels tactiques en tour par tour sur des terrains quadrillés, le tout sous prétexte de disputes divines. La direction artistique (jamais aussi vilaine que quand elle tente de représenter des dieux) n'a pas bougé, les niveaux sont restés plus ou moins les mêmes, le choix de divinités aussi, peu ou prou... Et pourtant, Hand of the Gods se joue de manière complètement différente de Smite Tactics. Alors qu'autrefois chaque joueur contrôlait directement son dieu dans le niveau, et qu'il fallait abattre celui de l'adversaire pour l'emporter (comme dans Duelyst, auquel Smite Tactics ressemblait tout de même un peu trop), ils sont désormais intouchables, hors du niveau, et ne servent qu'à utiliser leur (unique) pouvoir contre quelques points de mana. Bref, les dieux sont devenus des héros de Hearthstone. Ce qui les remplace sur le terrain, ce sont des monolithes (un de chaque côté), qu'il faudra détruire. Ce n'est pas grand-chose en apparence, mais ça modifie complètement la dynamique du jeu.