Freeways – Sous les pavés, le péage. Je déteste conduire des véhicules motorisés. Pour cette raison, une bonne partie de mes trajets en voiture me placent désormais en position de copilote. Munie d'une demi-douzaine d'applications de GPS, de cartes routières et d'atlas variés, j'ai ainsi tout loisir de m'esbaudir devant l'architecture autoroutière, la parfaite organisation des échangeurs, la fluidité qui naît de leur agencement. Et maintenant que j'ai joué à Freeways, cette admiration s'est muée en révération. Freeways vous propose en effet de dessiner ces routes. Au départ, on vous donne quelques flux : une autoroute qui arrive du nord, dont la plupart des usagers veut rejoindre celle qui va vers l'est, une usine ou un lotissement. Après c'est à vous de jouer, de dessiner  à la souris de longs sens uniques qui relient ces points, sur lesquels des dizaines de petites voitures se lancent. Vous avez en outre la possibilité de jouer avec la hauteur : ce sont en tout trois niveaux de voies qui peuvent se superposer, se croiser. En bonne Française, j'ai fait beaucoup de ronds-points, avec un certain bonheur, et aussi d'horribles, et pourtant satisfaisantes, soupes de spaghettis. Pour trois euros, cela vaut le coup.

Genre : échangeur routier – développeur : Captain Games (Canada) – URL : https://captaingames.itch.io/freeways