Se rendre à ce genre de spectacle n’a rien à voir avec le fait d’aller au stade. Le dispositif nécessaire pour l’événement est tellement complexe et farci d’intermédiations qu’il provoquerait des orgasmes intellectuels multiples à tous les spécialistes de la représentation qui daigneraient s’y intéresser, qu’ils soient sociologues, philosophes ou même psychanalystes. Jugez vous-mêmes.