Storyseeker – Le chemin des drames. Il y a des gens qui disent qu'un texte c'est un trajet pour relier deux mots. Storyseeker n'est pas un texte, puisque c'est un jeu, mais c'est quand même un trajet. C'est même une infinité de trajets. Quel que soit celui que vous choisissez, que vous partiez à gauche ou à droite, que vous bifurquiez pour longer la banquise ou que vous suiviez le petit chemin qui mène aux îles Tortues, que vous suiviez les lignes qui se dessinent ou que vous preniez grand soin de ne vous laisser guider par rien d'autre que votre envie de tripoter des touches directionnelles dans un ordre aléatoire, il vous racontera une histoire. De manière assez brillante pour ne rien gâcher. Dans un monde en ruine, vous croisez des personnages, humains ou animaux, fantômes ou bien vivants. Tous immobiles. Vous êtes la seule créature susceptible de se mouvoir dans ces paysages éteints. Certains vous parleront, d'autres pas, certains vous pousseront à avancer, d'autres à rebrousser chemin. Avec ce seul dispositif, très simple, rudimentaire, Storyseeker accomplit la mission qu'il s'était donnée pour titre. Et il m'a été impossible de lâcher ce petit monde ouvert avant d'en avoir visité les moindres recoins.


Genre : exploration – développeur : Miles Äijälä (Royaume-Uni) – URL : https://qwertyprophecy.itch.io/storyseeker