Un petit récapitulatif pour ceux qui ne connaissent pas du tout le jeu : après dix années passées à programmer les simulateurs de dictature Tropico, les discrets Bulgares d'Haemimont Games ont souhaité changer d'air et sont partis sur l'idée d'un jeu de gestion et de construction à thématique martienne, Surviving Mars. Pour financer leur bébé, ils ont signé chez l'éditeur Paradox, qui adore les city builder depuis l'énorme succès commercial de Cities : Skylines. En janvier, les développeurs étaient à Paris (apparemment attirés par une promotion sur le Nutella, enfin je n'ai pas très bien compris) avec dans leur valoche une version quasiment finale du jeu. Nous avons eu la possibilité d'y jouer deux bonnes heures, et je suis ressorti de ce rendez-vous tout triste de ne pas pouvoir continuer la partie chez moi. En général, c'est plutôt bon signe.