En relisant tous les « Au coin du jeu » de l’année passée, je me suis rendu compte d’une chose : je me suis moins risqué au jeu des prédictions en 2017 qu’en 2016. Cela ne m’a pas empêché de me tromper. Au menu des chroniques où je me suis fourvoyé en 2017, on trouve principalement de la console et du games as a service.