Même les plus allergiques à Internet devront en convenir : la promesse d’un Fallout multijoueur a quelque chose d’alléchant. Se balader librement dans une immense forêt éclairée par la lumière rasante de l’aube, puis se défendre contre un monstre ou traquer un joueur en compagnie d’un groupe d’amis en superarmure... On peut imaginer des dimanches après-midi qui se passent plus mal. Il y a donc de très bonnes raisons de se réjouir quand Bethesda décrit un Fallout 76 entièrement multijoueur, « quatre fois plus grand que Fallout 4 » et centré sur l’exploration de la splendide Virginie-Occidentale en bonne compagnie. Le studio a été quelque peu avare en infos sur la façon concrète dont il allait transposer vers le tout-online sa formule de FPS solo en monde ouvert, mais on sait déjà que le jeu ressemblera énormément à Fallout 4. Un Fallout 4 où, au lieu de démarrer une aventure en solitaire, on sera catapulté dans un serveur peuplé d’une quarantaine de joueurs, occupés eux aussi à explorer le vaste monde. On pourra les croiser, leur parler et même les attaquer, mais il sera surtout intéressant de s’allier à eux pour partir en quête de richesses gardées par des monstres redoutables, exactement comme dans un Fallout 4 qui serait coopératif – même le système de visée VATS sera de retour, quoique légèrement revisité puisqu’il ne ralentira plus le temps. Les ressemblances entre les deux jeux ne sont d’ailleurs pas dues au hasard. Le développement de Fallout 76 a commencé comme une ébauche de mode multijoueur pour Fallout 4, avant que Bethesda se rende compte qu’il pourrait carrément en tirer un jeu à part entière.