Et si on revenait à des jeux plus simples ? Plus innocents ? Plus proches des vrais gens qui se lèvent tôt et n’ont pas 400 heures à passer sur The Witcher 3 et tous ses DLC ? Tenez, RICO par exemple, découvert sur ce salon. Dans ce FPS arcade comme pas permis, on défonce des portes à coups de tatane, on rentre dans des salles et on fume tout le monde au fusil automatique. Puis on passe à la salle suivante, et la suivante, jusqu’à avoir nettoyé la quinzaine de pièces que le jeu assemble procéduralement et à l’infini. J’y ai joué en coop' avec un journaliste anglais, nous n’avons pas passé un moment désagréable, on s’est même pris très naturellement à se synchroniser (« OK, on y va dans trois secondes, tu prends la partie gauche de la pièce et moi je couvre la droite ! »). C’était une belle rencontre, j’aurais dû prendre sa carte de visite. RICO risque tout de même de devenir vite répétitif (même s’il y a plein d’accessoires à débloquer pour chaque arme), mais s'il est vendu une dizaine d'euros à sa sortie, pourquoi pas...