L'astronome et programmeur russe Vladimir Romanyuk est un homme discret. À la lecture de ses rares interviews et brèves apparitions sur Internet, on apprend qu'il s'adonne occasionnellement à des parties de Doom, qu'il a travaillé à l'observatoire de Poulkovo ou encore qu'il apprécie la ville de Chicago. On apprend surtout qu'il lui a fallu à peu près huit ans pour mener à bien, sur son temps libre, un projet colossal : Space Engine, un simulateur en 3D qui vise à reproduire l'univers de manière scientifiquement réaliste, où sont présents tous les objets célestes et phénomènes connus de l'astronomie moderne. « Toute ma vie, j'ai voulu explorer l'univers, a-t-il déclaré à propos de la genèse de son projetNote : 1. J'ai essayé de le faire grâce à des planétariums virtuels comme Celestia, mais je les trouvais trop limités. Étant programmeur, j'avais quelques pistes pour contourner ces limites, et j'ai commencé à me livrer à quelques expériences avec la génération procédurale, jusqu'à parvenir à représenter une galaxie. C'est ainsi que Space Engine est né. »

Note 1 : « Inner Worlds I: Vladimir Romanyuk, the Space Engineer », Medium, février 2017 - http://cpc.cx/mFw