Quand j'ai vu les premiers screenshots de Foundation, ses jolies couleurs vives, ses maisonnettes à toit de chaume, j'ai senti que ça allait être du sous-Banished. Un petit city builder médiéval gentillet, gnan-gnan salement casual. Et vous savez quoi ? J'ai eu tort, comme à chaque fois que j'essaye d'analyser un jeu en regardant juste trois photos d'écran. En dépit d'un look un peu cartoon, Foundation est un vrai jeu pour urbaniste médiéval exigeant. Avec la première demi-douzaine d'habitants, on construit de quoi ramasser les inévitables ressources de base (bois, pierre, baies pour la nourriture). On assigne des villageois à ces petites structures et on les regarde s'activer. Oh, regardez, un truc mignon apparaît ! En passant et repassant au même endroit, les villageois créent des chemins de terre. Il n'y a donc pas de route à construire dans Foundation, elles se forment naturellement, selon les trajets les plus fréquentés. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour les obsédés du genre, ça veut dire beaucoup.