Dire que les fans de Diablo osent se plaindre. Ces ingrats ont mis Internet à feu et à sang parce que, tenez-vous bien, le prochain Diablo ne sortira que sur mobile. Ils ne mesurent pas leur chance. Qu'ils y jouent sur iPhone, à Diablo Immortal, et avec le sourire, s'il vous plaît, car on sait maintenant qu'une saga peut connaître un sort bien plus injurieux que de sortir sur mobile. La première place, il faut la réserver au lent avilissement du MMO. Bien sûr, transformer un jeu solo en aventure multijoueur n'est pas un mal en soi. On jouerait avec plaisir à un MMO Witcher ou à un MMO Arcanum, pour peu qu'il soit bien conçu. Or, « faire une Fallout 76 » (l'expression rentrera dans le dictionnaire de l'Académie française dès 2019), c'est justement se foirer à toutes les étapes de la conception. Comment un projet si sain, à l'origine imaginé comme mode multijoueur de Fallout 4 puis comme un jeu complet séparé de ce dernier, a-t-il pu aboutir à une telle catastrophe ? Il ne faut pas y jouer très longtemps pour que les réponses nous sautent au visage et s'y accrochent comme un bébé alien avide de sang.