Au commencement était Small Mods Compilation, collection de mods pour Quake qu'un certain Seven avait regroupés dans un gros fichier pour faciliter leur téléchargement. Ces mods, qui allaient de l'anecdotique au bien utile, ajoutaient une foultitude de menus détails au jeu d'id Software, comme des blessures sur les monstres endommagés, une poignée de nouveaux flingues, un nouveau HUD et une lampe torche. De l'avis général, tout cela était très bien, et les joueurs de Quake 1 – soit une grosse centaine de quadras barbus qui ne se lasseront jamais de tuer des ogres au lance-grenades – étaient heureux. Puis vint Brütal Doom, le mod parfait, qui reprenait à zéro le gameplay de Doom et le faisait entrer dans le XXIe siècleNote : 1. Vingt ans après sa sortie, Doom était à nouveau à la mode, et tous les joueurs PC recommençaient à mitrailler du cacodémon. Quake, à côté, semblait oublié, condamné à rester un FPS de niche tandis que son ancêtre bénéficiait d'une seconde jeunesse. Ça aurait sans doute été le cas si un moddeur du nom de BloodShot ne s'était pas mis en tête de créer un équivalent de Brütal Doom pour son jeu fétiche. Remettant sur le métier l'ouvrage de Seven, il a commencé par modifier toutes les armes de Quake et du Small Mods Compilation pour augmenter leur punch et les rendre plus satisfaisantes à utiliser. Puis il a ajouté de nouveaux monstres, un nouveau système de gore qui fait exploser les cadavres en mille morceaux, des traces de sang sur les murs... Bref, tout ce qu'on attend en 2019 d'un mod « brütäl » digne de ses umlauts. Mais il ne s'est pas arrêté là.

Note 1 : Au sens figuré comme au sens propre, d'ailleurs : sans Brütal Doom comme source d'inspiration, le reboot de 2016 aurait sans doute été bien différent.