Les podcasts français de qualité ne manquent pas. Rien qu'avec ceux de France Culture, des Pieds sur terre à La Compagnie des auteurs en passant par La Fabrique de l'Histoire et Les Chemins de la philosophie, il y a de quoi écouter pendant tous ses trajets de la semaine et du week-end. Mais désolé Radio France, toute honte bue et toute redevance payée, je dois le reconnaître : ceux de la NPR (National Public Radio), la radio publique étatsunienne, sont encore meilleurs. Tenez, prenez Invisibilia, un podcast hebdomadaire d'une heure, qui s'intéresse aux forces qui gouvernent notre comportement, à nos croyances, à nos a priori. Comment l'esprit humain, et les individus, font-il pour supporter l'incertitude ? Un météorologue et un négociateur du FBI en discutent. Est-il possible, en cette époque de radicalisation générale, d'éprouver de la compassion pour ceux que l'on considère comme des adversaires ? Hanna Rosin, la journaliste, nous raconte deux fois l'histoire d'un masculiniste repenti. D'abord en tentant de comprendre la souffrance qui l'a conduit dans ce piège, puis en le présentant comme un salaud. Et se demande : quelle version, s'il y en a une, est la plus juste ? La compassion est-elle un moyen d'avoir accès à la vérité de l'autre, ou un piège, un moyen d'y projeter ce qu'on veut y voir. Elle ne conclut pas. Il n'y a jamais de conclusion facile dans Invisibilia, seulement de bonnes questions.