Diligenté par la mairie, chaque joueur est un architecte qui se retrouve à la tête d'un quartier dans lequel il faudra fourrer un maximum de logements, tout en essayant d’embellir le cadre et en respectant les consignes de la ville. Vaste programme, à l'opposé des règles qui tiennent sur quelques pages et font de Welcome un jeu rapide et fluide. Ainsi, chaque tour commence en retournant les cartes  au sommet des trois pioches de logements, afin de révéler les numéros d'habitation des cartes suivantes. Des chiffres qui ont toute leur importance puisque les joueurs vont devoir les répartir dans chacune des trente-trois cases qui ornent les trois rues de leur quartier et ce, en respectant une règle essentielle d'urbanisme : ne jamais attribuer des numéros dans le désordre. Et si vous trouvez ça trop facile, imaginez la tête que vous ferez lorsque la pioche vous sortira un quatrième huit. Mais heureusement, les cartes précédemment retournées révèlent aussi des actions très utiles que chaque joueur peut utiliser, afin de modifier par exemple le numéro d'une habitation ou encore, de claquer un numéro bis qui pue le désespoir de la planification urbaine. Et les consignes de la mairie dans tout ça ? Celles-ci sont tout simplement représentées par les trois cartes d'objectifs qui sont piochées en début de partie et promettent des points bonus à celles et ceux qui rempliront leurs conditions.