Lorsque les premières séquences tirées de Flight Simulator ont été présentées en interne aux pontes de Microsoft, l'un d'entre eux dit à l'équipe : « Mais c'est vraiment le jeu, ça ? » ? Lorsqu'on lui a répondu que oui, il a mis en garde : « Alors soyez bien sûr de l'indiquer sur la vidéo, sinon personne ne vous croira. » Cette anecdote, rapportée par Phil Spencer, patron de la division Xbox, au magazine PC Gamer, est peut-être complètement bidon. Mais il faut avouer que nous aussi, nous avons eu du mal à croire que la bande-annonce de Flight Simulator était bel et bien du in-game, comme on dit. Que les avions soient splendides, avec reflets en temps réel et carlingue ultra détaillée, c'est presque banal – ils sont déjà magnifiques dans les simulateurs actuels. Mais bon dieu, la qualité des paysages ? l'aspect des nuages ? Après une décennie passée devant Flight Simulator X, Prepar3d ou X-Plane, ce nouveau Flight Simulator paraît irréel.