Il aura fallu près de 20 ans pour que la full motion video (ou FMV), technique permettant de remplacer les habituels graphismes dégueulasses des jeux vidéo par des séquences filmées tout aussi dégueulasses, parvienne à accoucher d’un bon titre. Un bon titre, un seul, fruit du talent d’un homme, Sam Barlow, qui est enfin parvenu à trouver le moyen d’utiliser cette technologie désuète pour créer l’un des meilleurs jeux d’enquête de ces 10 dernières années : Her Story. Si personne, par la suite, n’a réussi à s’engouffrer dans la brèche, Sam compte bien remettre le couvert en proposant une sorte de suite spirituelle à Her Story avec Telling Lies, un jeu toujours en FMV mais beaucoup plus vaste (« un open-world de la FMV »), avec des acteurs plus connus, des embranchements, des mystères en veux-tu en voilà, des meurtres et des mensonges. Cette fois, au lieu de décortiquer les vidéos d’un interrogatoire dans les locaux de la police, Telling Lies nous permettra de suivre les histoires de quatre protagonistes principaux à travers des vidéos captées par la NSA. Pour l’instant, le titre reste encore très mystérieux, mais on sait qu’il devrait arriver d’ici la fin de l’année et que, s’il bénéficie de la moitié de l’inventivité et de la qualité de Her Story, il pourrait s’agir du jeu d’enquête de l’année.