Le jeu de moto, ça n'a jamais vraiment fonctionné. Seul le studio milanais Milestone ose encore en sortir, exploitant la franchise officielle MotoGP depuis 2012. Ça peut se comprendre. Là où les jeux de course automobile bénéficient de périphériques spécialisés (volants, pédaliers, levier de vitesse), les jeux de moto se jouent au gamepad ou pire, au clavier. Une solution bien pauvre pour piloter un deux-roues. Quand j'ai lancé V-Racer Hoverbike pour la première fois, je m'attendais donc à diriger une moto volante futuriste avec le stick analogique des contrôleurs du Vive ou de l'Oculus. Mais les développeurs ont fait un choix radicalement différent. La moto se pilote avec la tête. Plus exactement, il faut pencher le casque VR à droite ou à gauche pour que le moto prenne les virages.