Les écologistes ont voulu nous faire croire que les requins étaient devenus chill, qu'ils restaient tranquilles chez eux à cultiver du corail bio ou à apprendre à lire aux bébés phoques. Fariboles. Le simulateur ultra réaliste qu'est Maneater m'a mis entre les fentes brachiales d'un requin-taureau bien énervé, et j'ai tout de suite vu en quoi consistent les activités quotidiennes de ces prédateurs sanguinaires : bouffer du vacancier, assommer des mérous à coups de queue, et plus généralement faire régner la terreur dans l'océan. Passé le petit tutoriel permettant de prendre en main des contrôles au gamepad (le combo clavier/souris est aussi supporté sur PC), Maneater enchaîne directement sur une séquence de boucherie aquatique où l'on doit massacrer du baigneur à la chaîne. Vas-y que j'enclenche le sprint avec la gâchette gauche du gamepad, que j'ouvre la gueule avec la gâchette droite, que je croque un type bedonnant qui éclate entre mes mâchoires comme une tomate trop mûre. Oh, voilà maintenant que des plongeurs me tirent dessus avec des harpons à visée laser et que des bateaux déboulent pour me capturer. Je fais des saltos hors de l'eau, j'atterris sur le pont, j'éclate leur moteur, je mutile les passagers. C'est bien con. Mais c'est sympa. Une belle ode à la Nature, en tout cas.