Vous vous souvenez de l’épisode de South Park où Cartman propose des idées qui doivent dépasser les 100 millions au box-office à des producteurs hollywoodiens, et donne exclusivement des films avec Adam Sandler ? « Adam Sandler est coincé sur une île déserte et tombe amoureux d’une noix de coco », « Adam Sandler est amoureux d’une fille qui s’avère être un golden-retriever », « Adam Sandler hérite d’un milliard de dollars mais pour les toucher, il doit devenir boxeur » – Adam Sandler a joué dans tellement de comédies nulles qu’on a fini par oublier qu’il pouvait être bon acteur, et ses dernières prestations mémorables (Punch-Drunk Love, Rien que pour vos cheveux) remontent à plus de dix ans. C’est aussi lui qui livre l’une des meilleures performances de ces dernières années dans Uncut Gems, où il incarne Howard Shatner, un bijoutier new-yorkais qui fait l'acquisition d'une opale d'Éthiopie. Sur toute la durée du film, on observe son comportement autodestructeur et imbuvable dans un état qui oscille constamment entre la gêne, le malaise et la sidération. On sort essoufflé d'Uncut Gems, séduit par la maîtrise des frères Safdie – qui nous offrent un grand moment de cinéma avec un plan qui part d’une pierre précieuse et débouche sur une coloscopie.