Nous sommes dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et les grandes puissances commencent à développer leur marine de guerre. Des capitaines comme Horatio Nelson (l'Anglais qui nous a mis une pignée à Trafalgar) et l'Américain John Paul Jones se font un nom en défrichant l'art de la bordée de canon. C'est dans cette ambiance qu'Ultimate Admiral : Age of Sail nous propose de participer à des combats tactiques en temps réel se déroulant à la fois sur mer (des combats navaux donc) et sur terre, que nous appellerons désormais « combats terraux » puisque que j’ai perdu tout respect pour notre langue).