Vous vous souvenez de NEO Scavenger ? Brillant, captivant, impitoyable et hideux (si, désolé, c'était hideux), il a été l'un des rogue-like indés les plus marquants de la dernière décennie. J'en ai encore des flashbacks de morts traumatisantes ou de nuits passées sous une bâche bleue à crever de faim. Le créateur de cette merveille pixellisée, Daniel Fedor (un ancien de Bioware) avait ensuite disparu des radars. On se doutait quand même qu'il préparait quelque chose du fond de sa caverne. Ce quelque chose s'appelle donc Ostranauts. Situé chronologiquement à la suite de NEO Scavenger, dans un secteur spatial coupé de la Terre, il va nous demander de construire, customiser et piloter un vaisseau spatial tout en gérant les besoins physiques et émotionnels de l'équipage. Nous sont déjà promis de l'alcool, du sexe, de la drogue et de la violence. Il semble y avoir des dizaines de panneaux de contrôle au design rétro-futuriste, des tas de menus de gestion ou d'interaction avec des personnages dessinés sous Paint, et une vue 2D qui semble tout aussi rustique que celle de NEO Scavenger. Allez, à vue de pif, ça pourrait ressembler à un Space Haven en plus complexe. Si c'est bien ça, je signe tout de suite.