Tisseur de rêves

63 articles
L’Ombre du Seigneur Démon - Casse-toi tu pues, et marche à...

Après vous avoir parlé du summum de la mignonnerie avec Mon Petit Poney, plongeons un instant dans les abysses du désespoir avec cette intrigante Ombre du Seigneur Démon. Le bouquin, issu d’un financement participatif à succès en avril dernier, plonge les joueurs dans un univers pas forcément aguichant.

Welcome to the Moon - Bienvenue chez les Ch’tis hommes verts

La vie de rédacteur chez Canard PC est trépidante. Au départ, je devais vous parler de Virtù. Puis on s’est déporté sur It’s a Wonderful Kingdom. Sauf qu’ayant ni l’un ni l’autre à temps, Kahn m’a sorti un magnifique « On n’a plus le temps, démerde-toi ». Dont acte. Et joie, parce que ça me donne l’occasion de vous parler de l’un de mes plus gros coups de cœur de 2021.

Betwixt and Between - Balade en Brocéliande ?

Quand Perco m’a proposé d’aller faire pousser le pion de nuit dans les bois, j’aurais peut-être dû me méfier. Quand il est arrivé en faisant des grands moulinets des bras, j’aurais possiblement dû m’interroger. Quand un éclair blanc est parti de la baguette qu’il tenait tandis que ses trois yeux prenaient une forme ovoïde, j’aurais sans doute dû m’échapper.

Reflets d'Acide - Le jeu de plateau - Le poutrage, c’est la base

« Maender-Alkoor… Tout commença à Maender-Alkoor. » Tous ceux qui ont un jour prêté une oreille à cette saga MP3 le savent, la vie est faite de jets critiques, de fols espoirs, de morts cruelles et de bras cassés. Après avoir suivi les aventures audio de Wrandrall, Zéhirmahnn, Enoriel et Zarakaï, c’est désormais à vous qu’il incombe de mener à bien une quête épique, contre les forces du mal ou les autres joueurs. Ce qui revient finalement à peu près au même.

Eclipse: Second Dawn for the Galaxy - Finnish Star Wars

J’ai un problème avec Eclipse. J’adore ce jeu, il fait partie des inamovibles de ma ludothèque, et pourtant, allez savoir pourquoi, j’ai toutes les peines du monde à le sortir le temps d’une soirée. Peut-être parce que les trois bonnes heures (au moins) qu’il demande intimident mes coreligionnaires ludiques. Peut-être parce qu’il y a toujours une autre nouveauté moins neurophage. Allez savoir. Du coup, ce papier m’a donné une bonne excuse pour le dépoussiérer un brin, et pourquoi pas, vous donner envie de craquer aussi.

Wonderland’s War - Alice ne s’émerveille plus

Alice est de retour au pays des merveilles, et elle n’est pas contente. Ce pays imaginaire (non, Peter Pan n’a rien à voir là-dedans, ne confondez pas tout) ne ressemble plus à celui bercé d’une douce folie qu’elle a connu naguère.

Vampire la Mascarade : Vendetta - Empire de vampires

C’est sans doute l’un de mes plus grands regrets de ce numéro : je n’ai pas pu mettre la main sur un exemplaire, même un proto, de Vampire la Mascarade : Vendetta. Et c’est vraiment dommage, parce que sur le papier, il y a tout ce qu’il faut de vilenie pour me faire baver du sang comme un teckel vampirisé.

Dungeon Crawl Classics - Dur dur d’être un PJ

Clank! Legacy: Acquisitions Incorporated - Deck building, plateau building et game building

CliniC - Mets-le macchab dans la bière et passe-moi une Corona

Bien que je doute de la présence d’esprits chagrins dans le lectorat top-moumoute de Canard PC, je ne peux m’empêcher de voir venir un retour de tromblon de la part de bien-pensants qui verraient, dans cette chronique, une faute de mauvais goût, au regard de l’actualité médicale dramatique qui nous a bien pourri l’existence ces derniers mois. Mais vous savez quoi ? Je m’en fous. Parce que je suis un entrepreneur moi, et j’aime me faire un pognon de dingues sur le dos des patients.