Tisseur de rêves

62 articles
Flesh and Blood - Irréelle IRL

On a toujours un pénible dans notre entourage. Celui qui, mois après mois, insiste sans relâche pour que l’on essaie son jeu. Celui qui, affirme-t-il, va révolutionner notre regard sur les cartes, le gameplay, voire les jeux de société et la politique internationale. Dans mon cas, il s’appelle Romain. Jusqu’à maintenant, j’avais réussi à résister à ses appels du pied incessants. Et puis quand Kahn Lusth s’y est mis, en me demandant un papier sur ce même jeu, je n’ai pas eu le choix, j’ai dû plonger. Et vous savez quoi ? J’ai peut-être eu tort de m’entêter.

Force of Will - Une petite tasse de volonté ?

En ce qui me concerne, en dehors de Magic, point de salut. Du coup, fort de mon ignorance crasse, j’étais très embêté pour écrire sur Force of Will (FoW). Heureusement, j’ai des copains, qui eux connaissent bien le sujet. Jeff Leber notamment, qui possède l’une des plus grosses collections au monde, et l’un des principaux piliers de la communauté française, excusez du peu. Et comme Jeff est super sympa, il m’a pris entre quatre yeux, et il m’a tout expliqué.

Exquisite Crime - Sublimes putrescences

Amis lecteurs, je vous demande pardon. Je vais vous parler ici d’un jeu qui pour le moment n’existe que sur Kickstarter, qui n’est prévu qu’en anglais, qui n’est envoyé physiquement qu’aux États-Unis, Canada et Royaume-Uni, et dont la sortie en boutiques gauloises a tout d’un fantasme destiné à ne jamais se réaliser. Et pourtant, malgré tous ces écueils, le concept même d’Exquisite Crime a suffi à me faire bondir d’excitation.

Splendor Duel - Breloques et dix de der

J’aime Splendor. Ses mécaniques élégantes. Ses illustrations classieuses. Ses jetons de poker qui font un tic-tic-tic des plus satisfaisants quand on les empile. Du coup c’est avec moult curiosité que j’ai découvert cette nouvelle mouture. De la curiosité, et aussi de nombreuses interrogations, étant donné que l’original fonctionne déjà très bien à deux.

Proxies ? Oui, mais attention à l’IP de Damoclès ! - Apprenez à faire vous-même de belles cartes

Il existe une avalanche de raisons de vouloir faire ses propres bouts de carton non officiels. Agrémenter un jeu de plateau par le biais d'une extension officieuse, faire un cadeau original, tester les modifications d'un deck avant de passer à la caisse... Et en plus, c’est facile à faire. Elle est pas belle la vie ?

Twilight Struggle 2022 - URSS mal léché

Il était écrit que ce numéro serait celui où je râlerais comme un Italien découvrant une pizza à l’ananas dans son assiette. Dis patron, c’était trop demander que d’avoir un peu plus qu’une seule page pour parler du meilleur wargame de tous les temps ? Comment veux-tu que j’explique à nos lecteurs bien-aimés pourquoi ils doivent craquer séance tenante ? Non ? Pas même une demi-page de plus ? Tssss, tu t’ivanises de plus en plus, mon pauvre Kahn…

Beez - Haro sur les gestes barrière

Vous savez quoi ? Je suis un homme heureux. La creez du Covid est derrière nous, l'été fait son œuvre, une petite breez me chatouille agréablement les omoplates, et les abeilles volètent joyeusement dans le jardin de mes vénérables parents. J’espère que vous aimez les petites bêtes, parce que si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais inclus trois autres papiers sur des jeux à insectes. Comme Kahn a râlé que la place manquait, on va donc se contenter de ce petit jeu abstrait mignon comme tout.

Les Livres dont vous êtes le héros - Des jeux presque drôles

Si vous êtes de ma génération, vous avez forcément passé un été ou deux à feuilleter ces bouquins dans un grenier poussiéreux ou allongés sur la pelouse. Si vous êtes comme moi, vous avez sans doute triché un peu, en gardant un index calé sur le numéro précédent, au cas où vous rencontreriez une mort aussi soudaine qu’inattendue. Et si vous êtes aussi curieux que moi, vous vous demandez peut-être ce que sont devenus ces ouvrages empreints d’un parfum de nostalgie.

Bronzez la tête dans le pion - L'art de jouer en société sur mobile

Pour les veinards qui ont la chance de partir, les vacances d’été sont l’occasion de soirées entre amis ou en famille, généralement autour de mixtures plus ou moins douteuses. Sauf que les départs vers les destinations exotiques posent un gros problème aux pousseurs de pions que nous sommes : la place. Mais oubliez le semi-remorque pour déménager votre ludothèque, car voici un petit florilège de bonnes adaptations à grignoter sur votre portable.

L'abécédaire du ludiste bien équipé - A… comme Accessoires

Les éditeurs font le plus souvent un travail formidable, c’est entendu. À votre grand émerveillement, tout est parfait dans la boîte, prêt à l’emploi, sans une seule faute de goût. Pourtant, malgré cette splendeur, il vous prend parfois l’idée saugrenue de pousser plus loin, de taper dans l’exagération et de vouloir sublimer votre goût pour l’esthétisme. C’est pourquoi j’ai décidé de tremper mes mains dans le cambouis pour proposer un petit florilège des à-côtés, ceux dont on pourrait se passer… ou pas.