Tisseur de rêves

62 articles
Blade Runner RPG - À quoi ça sert que Ducros il se deckardcasse ?

On n’y distinguait goutte dans cette ruelle mal éclairée, tout juste auréolée du rose sale du néon géant dans l’avenue en contrebas. Un petit crachin insistant me caressait les joues, s’insinuait sous mon imperméable et me trempait jusqu’aux os. Pas évident dans ces conditions de distinguer la silhouette de cette pauvre gosse, le dos au mur, à côté d’une poubelle débordant de déchets en tout genre. Un autre que moi aurait sans doute passé son chemin et cherché ailleurs. Pas de chance pour elle, c’est sur moi qu’elle était tombée. On allait régler ça en douceur et sans accroc.

Les Mégaparties - Le PJ en rêve, le MJ en crève

Il fut un temps où ma calvitie naissante ne concurrençait pas encore celle de Kahn. Un temps où j’étais capable de tenir 72 heures sans dormir ou presque. Un temps où, étudiant oisif, j’étais capable de me perdre en conjectures sur la pertinence ou non d’un monstre au croisement T du donjon D. Un temps où j’étais devenu, bien malgré moi, le MJ attitré pour Donjons & Dragons. Un temps où tous mes potes aimaient le jeu de rôle. Le temps béni des mégaparties.

Maudit Mot Dit - 4 à la suite

Je continue d'être émerveillé par l’inventivité des auteurs. Dans des domaines qui ont été écumés jusqu’à plus soif, on trouve toujours quelqu’un pour sortir de son chapeau un principe tellement évident qu’on se demande comment diable on a pu passer à côté.

It’s a Wonderful Kingdom - Winston cherche île

Je déteste me tromper. Ça froisse l’ego et ça laisse un goût désagréable dans la bouche. Et je dois bien vous l’avouer, en décryptant les règles, j’ai eu peur d’avoir fait une grosse erreur de casting. La question qui me taraudait était : « Pourquoi ils n’en ont pas fait une simple extension pour Wonderful World ? Ça y ressemble quand même vachement… » Et puis j’ai joué. Et puis j’ai compris. Et puis je me suis senti soulagé.

Museum Pictura - On prend (presque) les mêmes et on recommence

Au moment d’écrire cet article, je suis sacrément embêté. Si vous êtes des lecteurs assidus du magazine (et si ce n’est pas le cas, bienvenue), vous vous souviendrez peut-être que j’avais déjà traité de Museum, premier du nom, dans le hors-série de 2019, non sans un enthousiasme certain. Du coup, quand j’ai vu qu’une nouvelle mouture sortait en 2022, mon sang n’a fait qu’un tour et j’ai pointé de mon doigt boudiné la jolie boîte à Kahn en lui disant que ça, j’avais envie de le traiter. J’ai lu les règles, j’ai haussé un sourcil, j’y ai joué. Et je suis toujours sacrément embêté.

La Cathédrale Rouge - Rase, rase, rase Poutine !

À l’heure où vous lisez ces lignes, de deux choses l’une : soit la guerre en Ukraine s’est achevée, soit nous sommes en pleine troisième guerre mondiale (auquel cas il est fort peu probable que vous soyez en mesure de lire quelque titres de presse mais là n’est pas la question). Et si l’excité du Kremlin est un être des plus haïssables, c’est tout le contraire pour la culture de son pays. Avec au premier plan, la célébrissime cathédrale Saint-Basile de Moscou, que vous allez devoir assembler.

Dune : Le jeu de plateau - La fête à Arrakis, au bon lait de brebiss

Avec la sortie du film, il était inévitable de voir débarquer une palanquée de nouveaux jeux dérivés de l’univers de Frank Herbert. Pourtant, s’il y a bien un ancêtre vénérable qui méritait une nouvelle jeunesse, c’est celui-ci, sorti il y a maintenant plus de 40 ans. Alors prenez votre dose d’Épice, n’oubliez pas de consommer l’eau de votre combinaison et préparez-vous à tabasser autant qu’à souffrir.

Magic : The Gathering - Le format Commander

Il y a ceux qui ne jouent que pour la compétition. Ceux dont les decks sont optimisés aux petits oignons. Ceux qui ne vivent que pour les dernières extensions en date. Et puis il y a les autres, ceux qui prennent leur pied en tapant le carton sur un coin de table, à plusieurs. Ceux qui ne se préoccupent pas outre-mesure de la puissance de leur deck. Ceux qui jouent pour montrer des trucs de fous. Et parmi ces sympathiques joueurs, il y a ceux qui jouent en Commander.

Happy City - Va bétonner plus loin, tu seras bien urbain

Bon, j’ai une page entière toute à moi pour vous parler de Happy City, la ville où tout le monde il est beau et gentil. Une page, c’est long, surtout pour un petit jeu. Un petit jeu diablement séduisant, malin et qui s’explique en cinq minutes, mais un petit jeu quand même. Alors le père Tisseur, il prend exemple sur Kahn dans ses « Papiers culture », il brode. C’est tout juste si je ne vais pas vous raconter mes vacances d’été en Vendée, dans un petit village absolument charmant. Ah bah tiens, en voilà une belle transition !

Under Falling Skies - Par Toutatis !

Même si je trouve le film d’une débilité profonde, certaines scènes d’Independence Day m’ont quand même marqué quand j’étais môme. Comme tout le monde, la grosse soucoupe qui fait un gros kaboum sur la Maison-Blanche m’a impressionné, et comme pas grand monde, j’ai ri aux vannes de Will Smith. Aujourd’hui, malgré mon corps d’adulte, je reste un grand gamin quand il s’agit de sauver le monde, ce qu'Under Falling Skies propose de faire de bien jolie manière.