À venir jeu vidéo

Aliens: Dark Descent - Xéno le guerrier

On pense valoir mieux que les autres. On se dit qu'on n'est pas un gros naïf, qu'on ne se laissera pas avoir par une marque, qu'on ne se tapera pas dix heures imbitables de The Book of Boba Fett simplement parce qu'il y a écrit Star Wars sur l'étiquette. Et puis on réalise que, de tous les jeux de SF gore sur lesquels s'est ouvert le Summer Game Fest, on ne se souvient que d'un seul un mois plus tard : celui avec des xénomorphes.

Shadows of Doubt - Cité de démesure

Quand j’étais jeune, la ville de GTA III m’impressionnait beaucoup. En me baladant dans les rues, la tête levée vers les gratte-ciel, je rêvais aux mégapoles des jeux vidéo du futur, où l’on pourrait forcément rentrer dans chaque immeuble et pénétrer dans chaque appartement. Shadows of Doubt réalise enfin ce fantasme, avec une mission à la hauteur : retrouver et démasquer un tueur en série.

Astro Colony - Le Factorio de (pas) Varsovie

Les développeurs indés polonais sont partout, ils doivent publier quelque chose comme trois cents jeux par semaine sur Steam et sont bien décidés à montrer qu'ils ne resteront pas cantonnés pour toujours sur le créneau des « petits jeux pétés avec une idée rigolote ». Tenez, là par exemple, ils s'attaquent à un monument : Factorio.

System Shock - Fin du choc sceptique

Autant l'avouer tout de suite : je n'avais pas une confiance immodérée dans le remake de System Shock. Et par « pas immodérée », je veux dire « convaincu qu'on fonçait vers l'incident industriel », d'autant que le dernier projet sur lequel Warren Spector avait eu un rôle de consultant était Underworld Ascendant, dont la légende dit qu'à chaque fois qu'on évoque son nom, un de ses développeurs éclate en sanglots.

 

Tactical Breach Wizards - RAID sur le côté

Je le répète depuis 1995 et le très regretté Cybermage : il y a dans ce monde trop de jeux où l'on tire avec un flingue et de jeux où l'on jette des boules de feu, mais pas assez de jeux où l'on tire avec un flingue tout en jetant des boules de feu. Tom Francis, semble-t-il, est du même avis, c'est pourquoi ce journaliste devenu développeur de jeux (on lui doit Gunpoint et Heat Signature) a décidé de faire d'une de ses blagues récurrentes de plumitif une réalité.

 

Contraband Police - Douane sous haute tension

Le pitch ? Un jeu de douanier dans une dictature communiste des années 1980. Les développeurs ? Des Polonais, évidemment. L'éditeur ? PlayWay, forcément. Ai-je besoin d'en dire plus pour vous convaincre que Contraband Police sera l'un des jeux les plus idiots et les plus distrayants de cette fin d'année ?

Midnight Fight Express - Rage tendre et tête de bois

Le sida, le Covid. Les catastrophes nucléaires, le réchauffement climatique. Robocop, le nouveau Batman. Les yuppies, les cryptobros. Bernard Tapie, Elon Musk. Le punk, la synthwave. Streets of Rage, Midnight Fight Express.

Metal: Hellsinger - Promenade dans les chants

Je vais être honnête : Hellsinger a bien failli passer sans me faire réagir. Direction artistique peu inspirée, gameplay de Rhythm-FPS classique et... Attendez, c'est pas White-Gluz au chant là ?

Endless Dungeon - Mon quart d'heure de gloire

En 2012, les Français d’Amplitude sortaient Dungeon of the Endless, un fascinant petit roguelike tout en pixel art auquel je dois une partie de mes notes catastrophiques à la fac. Aujourd’hui, le studio reprend le chouette concept de son jeu de jadis dans une suite spirituelle plus moderne, plus vaste et plus ambitieuse.

Nivalis - Blade Runner pour auto-entrepreneur

Voici donc (pour moi en tout cas, et les autres ont tort) la plus belle surprise de ces annonces de printemps. Résumons la situation.

Vous pouvez lire aussi

Aliens: Dark Descent - Xéno le guerrier

On pense valoir mieux que les autres. On se dit qu'on n'est pas un gros naïf, qu'on ne se laissera pas avoir par une marque, qu'on ne se tapera pas dix heures imbitables de The Book of Boba Fett simplement parce qu'il y a écrit Star Wars sur l'étiquette. Et puis on réalise que, de tous les jeux de SF gore sur lesquels s'est ouvert le Summer Game Fest, on ne se souvient que d'un seul un mois plus tard : celui avec des xénomorphes.

Shadows of Doubt - Cité de démesure

Quand j’étais jeune, la ville de GTA III m’impressionnait beaucoup. En me baladant dans les rues, la tête levée vers les gratte-ciel, je rêvais aux mégapoles des jeux vidéo du futur, où l’on pourrait forcément rentrer dans chaque immeuble et pénétrer dans chaque appartement. Shadows of Doubt réalise enfin ce fantasme, avec une mission à la hauteur : retrouver et démasquer un tueur en série.

Astro Colony - Le Factorio de (pas) Varsovie

Les développeurs indés polonais sont partout, ils doivent publier quelque chose comme trois cents jeux par semaine sur Steam et sont bien décidés à montrer qu'ils ne resteront pas cantonnés pour toujours sur le créneau des « petits jeux pétés avec une idée rigolote ». Tenez, là par exemple, ils s'attaquent à un monument : Factorio.

System Shock - Fin du choc sceptique

Autant l'avouer tout de suite : je n'avais pas une confiance immodérée dans le remake de System Shock. Et par « pas immodérée », je veux dire « convaincu qu'on fonçait vers l'incident industriel », d'autant que le dernier projet sur lequel Warren Spector avait eu un rôle de consultant était Underworld Ascendant, dont la légende dit qu'à chaque fois qu'on évoque son nom, un de ses développeurs éclate en sanglots.

 

Tactical Breach Wizards - RAID sur le côté

Je le répète depuis 1995 et le très regretté Cybermage : il y a dans ce monde trop de jeux où l'on tire avec un flingue et de jeux où l'on jette des boules de feu, mais pas assez de jeux où l'on tire avec un flingue tout en jetant des boules de feu. Tom Francis, semble-t-il, est du même avis, c'est pourquoi ce journaliste devenu développeur de jeux (on lui doit Gunpoint et Heat Signature) a décidé de faire d'une de ses blagues récurrentes de plumitif une réalité.