Non, on ne va pas parler des jeux à boire. Et de toute manière, l’alcool, ce n’est pas bien, les enfants : ça rend idiot, fait gonfler le ventre et les fesses, et dire des choses vraies mais que les conventions sociales intiment normalement de garder pour soi. Voilà, la B.A. du jour est accomplie, on peut poursuivre. Ces jeux sont donc dits d’apéro car ils ne nécessitent souvent qu’un coin de table, ont des règles expliquées en quelques minutes, ne durent pas trop longtemps et exigent davantage de chance/d’instinct/de bagou qu’une intense réflexion. Et qu’ils permettent, évidemment, à n’importe quel participant de s’éclipser pour retourner les merguez ou refaire le plein de biè… de rafraîchissements sans trop de conséquences.