L’asymétrie, c’est chouette. Enfin, pas dans toutes les circonstances, cela va de soi. Sur un visage, ce n’est que modérément rigolo (encore que… on en connaît un ou deux, ils arrivent à faire marrer les gosses.). Dans un jeu de société, cela consiste parfois à proposer des mécaniques différentes pour deux joueurs qui s’opposent. Parfois, comme dans le cas qui nous intéresse ici, il s’agit d’en opposer un à tous les autres. Un peu comme le gamin chétif à lunettes dans la cour de l’école primaire, sauf qu’ici, l’issue du combat reste incertaine.