« Pour commencer, prenez place face au PC de votre choix et sélectionnez votre classe de personnage », nous dit celui que j’appelle désormais Briteman. Alors soit, c’est bien gentil tout ça, mais nous allons manifestement jouer à trois contre trois, ce qui est plutôt ridicule quand on sait que les vraies batailles en ligne de Mount and Blade peuvent regrouper plusieurs dizaines de convives. Je passe les troupes en revue et découvre qu’il est possible de jouer un membre de l’infanterie légère ou lourde, de la cavalerie (assujettie aux mêmes problèmes de poids), des archers, à pied ou montés et enfin, des soldats de choc qui se résument à des types fragiles mais qui tapent fort. La première surprise ne tarde pas : chaque classe peut voir son style de jeu légèrement modifié grâce à deux perks. J'opte pour un bouclier plus résistant et des coups de bouclier plus puissants pour mon fantassin mongol. Deuxième surprise : même à six, nous étions soixante. Si, si. Vous allez voir.