Comme son nom l'indique, Fight Knight vous met dans la rutilante armure d'un chevalier, fraîchement débarqué dans un village paisible pour éradiquer les forces du mal en présence dans une tour maudite. Petit problème, notre fringant héros n'est pas foutu de se battre avec une épée – d'ailleurs, à peine essaie-t-il d'en utiliser une qu'elle vole immédiatement en éclats. C'est ainsi que, bonhomme et plein de bonne volonté, il se lance dans les étroites coursives de la tour seulement armé de ses poings. À lui les joies de l'exploration à la première personne, comme dans un dungeon crawler à l'ancienne, dans des strates de donjons labyrinthiques pleines d'interrupteurs, d'objets qui traînent par terre, de personnages hauts en couleur (comme une mante religieuse esseulée ou un docteur de peste qui a perdu son chemin) et bien évidemment, de gros combats bien sales.