Avant de vous assommer de chiffres (pas d'inquiétude, ça va venir), il convient peut-être d'expliquer ce qu'est ce machin. Roblox, qui existe depuis 2006 (mais qui ne grossit vraiment que depuis deux ans), n'est pas un jeu en soi, mais une plateforme de création et de distribution de jeux destinée avant tout aux mineurs. Chacun, une fois inscrit, peut gratuitement jouer à ce qui lui plaît et créer ses propres titres (Roblox utilise le LUA, un langage de programmation relativement simple et utilisé un peu partout, notamment dans le CryEngine et d'innombrables jeux créés par des professionnels). Pour y accéder, il suffit d'aller sur le site dédié et d'installer une extension pour son navigateur ou de télécharger une application mobile, un logiciel Oculus Rift ou, pour les masochistes, une application Windows 10. À partir de là, on peut lancer l'ensemble des jeux. C'est simple, facile, rapide, gratuit, et c'est peut-être en partie pour ça que ça attire du monde. Et saperlipopette, quelle quantité de monde on y trouve ! À titre d'exemple (et là on entre dans un tunnel de chiffres, désolé...), Roblox a récemment atteint un pic de 1,3 million d'utilisateurs simultanés sur l'ensemble de ses jeux (pris individuellement, ceux-ci réunissent rarement plus de quelques milliers de joueurs à la fois). À côté de Playerunknown's Battlegrounds qui vient à lui tout seul de dépasser le 1,6 million sur Steam, ça peut sembler de la gnognotte, mais ça indique tout de même qu'une grosse foule pratique les jeux de Roblox.