Comment ne pas aimer les jeux de trains ? Certains philistins imaginent qu'il s'agit d'un loisir de vioques qui jouent sur un écran CRT dans leur cave et connaissent par cœur la nomenclature des moteurs de locomotives. La réalité est tout autre : un jeu de train combine le plaisir d'organiser une danse de wagons qui roule parfaitement à celui de s'en mettre plein les fouilles. Mashinky, après tout, vous demande seulement de relier des matières premières (une forêt) à des usines (une scierie) puis à des usines avancées (une fabrique de bancs en sapin) et enfin à des acheteurs (une ville). Comme dans le vénérable et merveilleux OpenTTD, dont Mashinky n'est grosso modo qu'une version HD en devenir, il s'agit de poser des stations un peu partout sur une carte générée de façon procédurale, et de relier les stations avec des rails en prenant garde au relief. On achète ensuite des locomotives et des wagons, on décide de doubler les lignes qui en ont besoin et, petit à petit, on amasse assez de pognon pour créer de nouveaux rails.