Un jeu vidéo peut vous faire visiter n'importe quelle période historique. N'importe laquelle ! L'an mille, la préhistoire, la renaissance, l'antiquité et même, pourquoi pas, les années 1990. Mais oui, les années 1990, cette ère glorieuse où nous étions encore convaincus que la Game Boy Color constituait le summum du divertissement humain, qu'un modem 56k atteignait une vitesse délirante et que nous aurions une retraite. C'était le bon temps. Un temps dans lequel Odd Gods se propose de nous plonger une nouvelle fois. Un exercice pas si fastoche*, mais dont les Australiens d'Inn Between Worlds se tirent assez bien puisque le prototype auquel nous avons joué commence par le choix d'un personnage « skater » ou « gothique » (les deux classes de personnages montrables à l'heure actuelle), ce qui remue aussitôt des souvenirs de t-shirts Nirvana, de Trilogie du samedi et de joints fumés dans un garage. N'espérez quand même pas vous rouler trop longtemps dans vos souvenirs de cette époque glorieuse. Les années 1990 ont beau servir de point de départ à Odd Gods, la route que le jeu nous fera emprunter sera longue, tortueuse et résolument bizarre.