Oh, je sais ce que vous pensez. « Il n’a pas pris ses petites pilules, aujourd’hui. » Détrompez-vous, j’ai pris quatre fois la dose. J’y vois très clair. Et je ne suis pas le seul. Mes amis roumains du studio Killhouse Games aussi. En 2014, ils avaient déjà sorti Door Kickers, un jeu épatant basé sur le défonçage de portes. Afin d’étoffer un peu le gameplay, ils avaient eu la bonne idée d’y ajouter des terroristes à abattre. Terroristes qui se cachent derrière… derrière ? Je vous le donne en mille : des portes. Irréfutable preuve de la duplicité et de la vilenie de ces dernières, car a-t-on jamais vu des terroristes s’abriter derrière un tabouret ou un ficus ? Non. Les ficus et les tabourets, c’est sympa.