Dans le monde du jeu vidéo, on ne s'arrête jamais vraiment. Quand un gros studio qui fait des jeux AAA termine sa prochaine superproduction(1) (Valor of Honor : Origins 2, par exemple), une partie de l'équipe travaille déjà sur le jeu suivant. C'est la phase de pré-production, qui peut durer quelques mois, parfois beaucoup plus quand un éditeur est indécis, parfois beaucoup moins quand il faut aller vite. La petite équipe regroupe la plupart des corps de métiers, avec pour but de définir l'identité (visuelle, narrative, ludique) du prochain titre, car tout le monde espère naïvement que l'éditeur ne commandera pas directement Valor of Honor : Origins 3 mais plutôt quelque chose d'un peu différent, par exemple Valor of Honor : Future Glory War Soldier. Les graphistes créent des univers, les scénaristes imaginent des pistes, programmeurs et designers développent de rapides prototypes (pour voir si telle idée marche, peut être utilisée ou pas)... tout en composant en même temps avec les demandes de l'éditeur (qui aime bien les idées proposées pour Future Glory War Soldier mais préférerait, si ça ne dérange personne et sinon tant pis car il n'y a pas le choix, qu'on les intègre dans Origins 3, merci bien). En cas de frilosité, le jeu peut aussi être annulé à cette période.

1 : Précisons qu'on parle ici surtout de la partie industrielle du secteur, en omettant volontairement les petits studios indépendants, d'une à quelques personnes, où le jeu prime souvent sur toute sorte de planning.