Concernant les photomontages, les délégués du personnel assurent qu’ils seraient intervenus s’ils avaient été sollicités, ce qui d’après eux n’a pas été le cas. Ils ne semblent pas voir de gros problème dans cette affaire, puisqu’ils laissent entendre que c’était aux salariés choqués de se manifester. Ils confirment du reste qu’ils étaient opposés à la sanction qui a frappé l’auteur (un simple avertissement). Auteur qui, rappelons-le, était lui-même encore délégué du personnel au moment de notre enquête.