Oui, Subnautica était en test dans le dernier numéro (où il a reçu un 9/10 largement mérité de la part de Guy Moquette, pourtant plus amateur de chouchen que d'eau salée), mais nous vous en remettons une couche. C'est que cet extraordinaire jeu de survie océanique nous obsède. Maria Kalash, qui a eu l'idée d'essayer le jeu « quelques minutes, juste pour voir », parle désormais de se faire implanter des branchies pour ne faire qu'un avec la mer. Kahn Lusth a gribouillé les murs de son appartement de notes cryptiques, comme « ramasser plus de lithium », « créer coffre pour ranger mes 400 rubis » ou « explorer grotte au sud pour tuer les poulpes à la con ». Quant à moi, j'ai ressorti mes palmes Cressi, mon détendeur Beuchat, ma combi 3 millimètres de la cave, et je les enfile le soir venu pour m'endormir dans la douce odeur de l'iode séché et du néoprène. Oui, décidément, quel grand jeu.