377
Figure implosée
Contenu Premium
Accessible uniquement aux abonnés

Stephen's Sausage Roll

La tête dans le barbecue

Parmi les abominations que je ne supporte pas, avec les bananes trop mûres, il y a les jeux de puzzle. Je devrais même dire : les puzzles en général, c'est-à-dire tout ce qui ressemble de près ou de loin à une énigme dans un jeu vidéo. Le calcul mental m'effraie, la réflexion me donne la nausée, les taquins et les casse-tête me débectent. Je n'ai donc pas besoin de vous décrire dans les détails la mine réjouie de mes collègues lorsqu'est venu mon tour de me voir imploser une figure, leurs ricanements et leurs petits yeux cruels quand ils m'ont imaginé suer sang et eau sur une suite d'énigmes tarabiscotées. Tout à leur joie sadique, ils sous-estimaient pourtant une chose : je ne supporte vraiment, vraiment pas les jeux de puzzle.

Article réservé aux abonnés S'abonner

Attention : Vous n'avez pas accès à cette partie du site

Article premium réservé aux abonnés

Inscrivez-vous

S'incrire

Faites-vous offrir des articles par vos amis abonnés ! Pas d'amis ? Chouinez pour qu'ils deviennent gratuit !

Créer un compte

Déjà inscrit ? Se connecter

Abonnez-vous

S'abonner

Accédez au contenu premium, offrez des articles à vos amis, votez pour rendre gratuits certains articles et plein d'autres choses

S'abonner

Déjà inscrit ? Se connecter

Commandez le numéro

Commander

Vous pouvez commander ce numéro de Canard PC en papier sur notre boutique et le recevoir chez vous.

Le Commander

Déjà inscrit ? Se connecter

Nos articles gratuits

Bien débuter

Among Us

Jouer à Among Us comme un enquêteur de la police judiciaire

Bien débuter

Among Us

Jouer à Among Us comme un enquêteur de la police judiciaire

Une fois de plus, jouer à Among Us m'a appris beaucoup de choses sur la justice. C'est une déformation personnelle : tout ce que je fais m'apprend beaucoup de choses sur la justice. J'ai appris, par exemple, que quelqu'un qui bégaie n'est pas forcément coupable, qu'on peut parfaitement être persuadé d'avoir vu quelque chose et se tromper, et que la présomption d'innocence, c'est un peu comme le Père Noël, sauf que la plupart des gens y croient toute leur vie.

En chantier

AI Dungeon 2

Donjons et Dragon

Fin 2019, des étoiles plein les yeux, je vous parlais d'AI Dungeon, ce jeu de rôles en mode texte qui utilise un réseau de neurones pour générer des aventures en temps réel. Un an plus tard, ce qui n'était à l'origine que le projet de fin d'études d'un certain Nick Walton est devenu une des stars du JV indépendant, attirant rôlistes, curieux, artistes et passionnés d'IA par milliers, et explosant les factures d'hébergement du pauvre Nick. Souhaitant comme tout un chacun éviter les huissiers, Walton propose désormais un abonnement premium : pour 10 dollars par mois, vous aurez accès à Dragon, un modèle de génération de texte « révolutionnaire ».

Au coin du jeu

Epic et la grosse commission

Ainsi, Epic est parti en guerre contre Apple, en plein milieu du mois d’août, période où votre humble plumitif inspecte plutôt le sable entre ses orteils que les recours judiciaires entre mastodontes du numérique. Quel manque de savoir-vivre…

Au coin du jeu

Le retour du MeToo dans le jeu vidéo

Fin juin, l’industrie du jeu vidéo a dû faire face à une nouvelle explosion de témoignages concernant le sexisme et le harcèlement sexuel dans ses rangs, après une première vague il y a presque un an, en août 2019.

Bien débuter

Among Us

Jouer à Among Us comme un enquêteur de la police judiciaire

Bien débuter

Among Us

Jouer à Among Us comme un enquêteur de la police judiciaire

Une fois de plus, jouer à Among Us m'a appris beaucoup de choses sur la justice. C'est une déformation personnelle : tout ce que je fais m'apprend beaucoup de choses sur la justice. J'ai appris, par exemple, que quelqu'un qui bégaie n'est pas forcément coupable, qu'on peut parfaitement être persuadé d'avoir vu quelque chose et se tromper, et que la présomption d'innocence, c'est un peu comme le Père Noël, sauf que la plupart des gens y croient toute leur vie.

En chantier

AI Dungeon 2

Donjons et Dragon

Fin 2019, des étoiles plein les yeux, je vous parlais d'AI Dungeon, ce jeu de rôles en mode texte qui utilise un réseau de neurones pour générer des aventures en temps réel. Un an plus tard, ce qui n'était à l'origine que le projet de fin d'études d'un certain Nick Walton est devenu une des stars du JV indépendant, attirant rôlistes, curieux, artistes et passionnés d'IA par milliers, et explosant les factures d'hébergement du pauvre Nick. Souhaitant comme tout un chacun éviter les huissiers, Walton propose désormais un abonnement premium : pour 10 dollars par mois, vous aurez accès à Dragon, un modèle de génération de texte « révolutionnaire ».

Au coin du jeu

Epic et la grosse commission

Ainsi, Epic est parti en guerre contre Apple, en plein milieu du mois d’août, période où votre humble plumitif inspecte plutôt le sable entre ses orteils que les recours judiciaires entre mastodontes du numérique. Quel manque de savoir-vivre…

Au coin du jeu

Le retour du MeToo dans le jeu vidéo

Fin juin, l’industrie du jeu vidéo a dû faire face à une nouvelle explosion de témoignages concernant le sexisme et le harcèlement sexuel dans ses rangs, après une première vague il y a presque un an, en août 2019.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Gratuit cette semaine !