« Mais pourquoi les motards ils se font plein de gestes bizarres sur la route ? » est une question qui revient souvent à mes oreilles. Selon la légende, l’origine de nos gesticulations serait due à Barry Sheene, un compétiteur de grands prix moto qui avait pour habitude de saluer la foule avec un V de la victoire lorsqu’il remportait une course. Et vu que le monsieur a remporté un bon paquet de grands prix dans les années 1970, le geste a fini par se populariser chez les motards, qui l’utilisent depuis pour se dire bonjour sur la route. Mais les plus fins observateurs notent également que certains tendent la jambe lors d’un dépassement. Il ne s’agit pas d’une tentative désespérée de plier l’aile d’une bagnole qui ne se serait pas poussée suffisamment vite, mais d’une simple marque de respect. Des gestes amicaux qu’il ne faudra toutefois pas confondre avec les coups de poing sur le capot d’une voiture, qui signifient toujours « mais tu vas freiner, connard ! ».