GTFO. Get the fuck out. « Foutez le camp d’ici » en français. Super, bravo. De mon temps les jeux ne s’appelaient pas comme ça. Ils avaient des titres joyeux, comme Les Super frères Mario, Le Secret de l’île aux singes ou Croisé : pas de remords. Euh, ouais, OK, j’ai rien dit. Quoi qu’il en soit, GTFO sera le premier jeu de 10 Chambers Collective, studio fondé par les concepteurs de Payday 1 et après leur départ d’Overkill (sage décision quand on voit l’état de Walking Dead). Comme on pouvait s’en douter venant d’eux, le jeu placera quatre joueurs lourdement armés face à des bataillons d’ennemis, ici des abominations humanoïdes venues assaillir nos pauvres pillards. Pillards, oui, car les joueurs ne sont pas descendus dans les profondeurs terrestres sans raison (ce serait quand même une drôle d’idée), mais pour récupérer des richesses qui leur serviront, on s’en doute, à mieux s’équiper lors des prochaines expéditions. Il convient de procéder avec précaution, de surprendre les créatures tant qu’elles dorment et d’utiliser les outils à la disposition de l’équipe, comme ce radar capable de scanner les couloirs environnants, afin d’éviter les affrontements superflus. Les combats sont difficiles, les munitions précieuses et la coordination entre joueurs impérative. Autant que les fans de Payday, GTFO a tout pour séduire les inconditionnels de Killing Floor.