Jenn et Tristan sont deux orphelins roux. Le soir, au lieu de poster des photos sur Instagram ou Snapchat comme des adolescents dépressifs normaux, ils ouvrent des portails interdimensionnels vers des donjons remplis de monstres à défoncer. Le jeune studio français qui travaille sur Young Souls n’en dit pas beaucoup plus sur la partie narrative du jeu (qui sera étoffée dans les prochains mois, notamment par un ancien de chez Telltale), mais les mécaniques de beat them all sont déjà bien en place. C’est un jeu d’arcade pur jus, à l’ancienne, avec du dash, des combos, des petits cœurs à récupérer pour se soigner, des sorts à balancer sur les ennemis. Rien de révolutionnaire, mais c’est dynamique, nerveux, et tout à fait divertissant en coopératif à deux joueurs. Pour l’instant, Young Souls se distingue surtout par une direction artistique très réussie, avec une jolie palette de couleurs mauve/pastel, un look cartoon très propre et juste ce qu’il faut d’effets graphiques subtils.