Si vous n'avez jamais joué à Oxenfree, imaginez un point and click qui repose plus sur les dialogues que sur l'utilisation d'objets. Et vu que vous n'avez jamais joué à Afterparty, imaginez la même chose mais avec de la gnôle. Milo et Lola débarquent en enfer et découvrent que seuls celles et ceux qui battent Satan dans un duel de boissons alcoolisées peuvent revenir sur terre. Sans surprise, le petit frère d'Oxenfree bénéficie déjà d'une ambiance solide et de dialogues parfaitement ciselésNote : 1. Le gameplay, lui, ressemble à une copie conforme du précédent titre de Night School, si ce n'est que les boissons alcoolisées altèrent l'humeur du personnage qui les consomme et donc, les répliques qui sont proposées aux joueurs lors des dialogues. Un même cocktail peut par exemple rendre Milo hyper loquace et Lola super agressive, ce qui nous oblige à comprendre les effets de chaque boisson pour tenter de les utiliser au bon moment avec à la clé, des conséquences que l'on nous promet comme « parfois irréversibles ». Oui, beaucoup de conditionnel et de pincettes puisque la démo que Microsoft nous a mise entre les pognes se terminait en un tout petit quart d'heure. Mais un quart d'heure qui, mine de rien, donne grave envie.

Note 1 : Avec une mention pour ce démon qui m'a fait défaillir devant tout le monde, en m'expliquant que les négationnistes sont réincarnés en livreurs de pizzas.