« Un parc d'attractions dont le site a comme URL "merde sable point com", ça ne sent pas bon », m'a dit Sébum en apprenant que je comptais revisiter ce parc qui a bercé mon enfance. Et comme trop souvent, Sébum a raison. Arrivés sur place avec Madame Lusth, nous avons immédiatement constaté la présence d'une très grande quantité d'enfants dans les allées. Normal puisque tous les manèges leur sont destinés, si bien que nous n'avons pas osé faire la moindre activité, de peur de passer pour des pervers et finir tabassés derrière une dune de sable par des agents de sécurité déguisés en cow-boys. Las d'errer sans but, nous sommes rapidement repartis, déçus de voir que le parc ne proposait même pas un service de location d'enfants pour nous permettre de profiter pleinement de ses activités. Un manque qui ne devrait d'ailleurs pas arrêter notre Noël Malware, qui vient tout juste de me confier : « Je vais tenter d'y aller seul, juste pour faire des attractions sans laisser transparaître la moindre émotion et voir s'ils appellent les flics. »