Tomber sur un scénario tarabiscoté dans un jeu Arkane a beau ne pas être surprenant, il faut quand même avouer que Deathloop va très loin. Sur une île du nom de Black Reef, deux assassins se traquent mutuellement. Le premier, un certain Colt, veut mettre un terme à la faille temporelle dans laquelle l'île est bloquée. Attention, on ne parle pas d'une vague anomalie comme celle qu'on connaît à Paris quand les métros annoncés dans quatre minutes arrivent au bout de dix, mais d'un bon gros bug qui renvoie Colt à son point de départ à chaque fois qu'il mord la poussière, tué par les habitants de l'île des méchants façon We Happy Few aux looks très seventies. Mais cela n'est que le cadet de ses problèmes. Celui qui semble être le héros fera également face à une certaine Julianna qui, contrairement à lui, souhaite conserver la faille temporelle intacte car... ça l'éclate ? Allez, on va dire ça. Pour l'heure, les développeurs n'ont révélé que très peu de détails, mais il semble que le titre sera une digne successeur de Dishonored, dans lequel chaque situation pourra être résolue de façon très libre. Enfin, chose encore plus intrigante, la date de sortie (« prochainement ») n'est accompagnée d'aucune liste de plateformes, laissant imaginer que Deathloop pourrait débarquer sur PC et la prochaine génération de consoles.