Pour moi, le jeu de rôles de l'E3 s'appelle Maneater. Oubliez Cybertruc 2077 et Bidule's Gate III, oubliez les elfes, oubliez les militaires surarmés : place au requin-RPG. Forcément, les béotiens n'ont retenu de sa présentation que des scènes ultraviolentes où un squale se projette à une dizaine de mètres au-dessus de l'eau pour arracher un surfeur à sa planche pendant que des hectolitres de sang jaillissent de partout. Mais comme tous les esthètes, mes yeux se sont plutôt mis à briller en entendant les développeurs de Tripwire raconter qu'ils avaient voulu créer un jeu de rôles à monde ouvert, où l'on bénéficiera d'une liberté totale. Dans Maneater, on pourra donc nager avec les baleines dans les eaux bleues de Floride, puis suivre paresseusement de magnifiques voiliers au large avant de fendre la mer vers un bayou de Louisiane. Tantôt contemplatives, tantôt frénétiques, les parties seront rythmées par de l'exploration d'épaves, de la chasse aux poissons, des attaques de bateaux ou de plages et des duels avec des crocodiles. Autant d'activités qui permettront de faire monter en puissance notre squale et de le doter d'améliorations qui colleront au mieux à notre style de jeu. Quel type de requin serez-vous ? Un requin pacifiste et blagueur ? philosophe et végétarien ? craintif et toxicomane ? Et pourquoi pas ? C'est de Maneater qu'on parle, le Planescape : Torment des prédateurs aquatiques.